Les pays gros producteurs de pétrole

Les pays gros producteurs de pétrole

Posté le 18 Nov 2019

Partager cet article :

Le pétrole est une ressource inéquitable : il est absent sur certains territoires. En outre, sa qualité diffère d’une zone géographique à une autre. Et le classement des gros producteurs d’or noir d’aujourd’hui pourrait être bouleversé demain.

Les pays gros consommateurs de pétrole sont les États-Unis, la Chine et le Japon. Pour autant, il n’y a pas toujours corrélation entre les pays consommateurs et les pays producteurs.

Le top 5 des pays producteurs de pétrole

Selon les derniers chiffres de 2019, les 5 pays gros producteurs de pétrole sont :

  • Les États-Unis avec 11,8 millions de barils par jour (Mbj)
  • La Russie avec 10,7 Mbj
  • L’Arabie Saoudite avec 9,1 Mbj
  • L’Irak avec 4,6 Mbj
  • Le Canada avec 4,3 Mbj

Parmi les 5, l’Arabie Saoudite et l’Irak sont membres de l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep), et sont donc, respectivement, les premier et deuxième producteurs de l’Opep. La Russie, dont l’or noir sibérien est difficile à extraire à cause des températures, est un partenaire privilégié de l’Organisation.

Les États-Unis sont devenus le premier pays producteur, en se lançant dans l’exploitation du pétrole de schiste enfermé dans la roche. Au Canada, le secteur énergétique représente jusqu’à 10% du produit intérieur brut (PIB).

Les gros producteurs proposent-ils un pétrole de meilleure qualité ?

Tous les pétroles bruts ne sont pas de la même qualité selon les pays et selon la zone géographique au sein d’un même pays. Un pétrole qualitatif est léger et contient peu de soufre. À l’inverse, un pétrole lourd et soufré est de qualité inférieure.

Exploitant du pétrole de schiste léger et de bonne qualité, les États-Unis, par exemple, confirment leur place de leader. Premier pays exportateur mondial, l’Arabie Saoudite bénéficie d’une gamme large de pétroles qualitatifs : des bruts légers, super-légers et extra-légers.

Même si elle n’est le seul critère, la qualité supérieure importe pour les pays consommateurs, notamment parce que le pétrole léger satisfait davantage les normes environnementales.

La production pétrolière mondiale d’ici à 2040

D’ici à 2040, la production mondiale de l’or noir devrait atteindre 103,4 Mbj contre 78,3 Mbj en 2019.

D’ici à 2025, les États-Unis devraient assurer 75% de l’augmentation de la production. Puis, les pays membres de l’Opep devraient prendre le relais et représenter 55% de la production mondiale en 2040. L’Amérique du Nord, quant à elle, conserverait 25% de l’offre mondiale.

Au sein de l’Opep, l’Arabie Saoudite atteindrait la deuxième place sur le podium de la production du pétrole, derrière les États-Unis. Ces derniers se maintiendraient grâce à l’extraction du pétrole de schiste et à une hausse de 22% de leur production.

A contrario, la Russie verrait son offre d’or noir diminuer.

Sources :