Les différences entre pétrole conventionnel et pétrole non conventionnel

Les différences entre pétrole conventionnel et pétrole non conventionnel

Posté le 24 Mai 2019

Partager cet article :

Le pétrole peut être conventionnel ou non conventionnel. Cela signifie qu’il est plus ou moins facile à atteindre. Lorsqu’il est bloqué dans la roche, son extraction nécessite des techniques particulières.

Des roches plus ou moins perméables

Qu’il soit conventionnel ou non conventionnel, le pétrole se forme toujours de la même manière. Des matières organiques, enfermées dans la roche dite mère, se décomposent sous l’effet de bactéries. Et la chaleur les transforme en or noir.

En fait, le caractère conventionnel ou non est souvent dû à la composition de la roche-mère.

L’hydrocarbure conventionnel quitte la roche-mère pour s’accumuler dans une roche poreuse et perméable. Il forme ainsi un réservoir.

A l’inverse, le pétrole non conventionnel ne se trouve pas dans un réservoir. Il reste diffus au cœur de roches peu poreuses ou perméables.

D’une part, l’hydrocarbure peut être enfermé dans la roche-mère. Il s’agit alors d’un pétrole de schiste contenu dans une roche au grain fin. Ce type de pétrole n’a pas connu des températures assez élevées pour migrer et former un réservoir.

D’autre part, la texture visqueuse ou solide du pétrole peut l’empêcher de se déplacer. Il est alors dit lourd.

Dans la même zone d’extraction, peuvent se trouver du pétrole conventionnel et du pétrole non conventionnel. Cependant, ils sont, par définition, dans des réservoirs différents.

Des extractions plus ou moins complexes

En raison de son caractère conventionnel ou non conventionnel, le pétrole est extrait avec des techniques différentes.

L’hydrocarbure conventionnel est exploité grâce au forage. Une fois les différentes couches terrestres percées, l’or noir remonte à la surface et est récupéré.

Pour le pétrole non conventionnel  les techniques doivent être plus poussées.

Il peut notamment être atteint via la fracturation hydraulique. Comme son nom l’indique, cette technique permet de fracturer les roches peu poreuses ou perméables pour faire remonter l’hydrocarbure. Un fluide, composé généralement d’eau, de sable et de produits chimiques, est injecté à haute pression dans les roches en question.

Dans le cas du pétrole de schiste, une technique consiste à extraire la roche-mère et à la traiter en usine. L’hydrocarbure est soumis aux hautes températures qu’il n’a pas connues dans la nature. L’or noir est alors libéré.

Ces techniques d’extraction favorisent l’augmentation des ressources de pétrole, qui est de plus en plus convoité.

Sources :