À quoi sert le raffinage du pétrole ?

À quoi sert le raffinage du pétrole ?

Posté le 21 Oct 2019

Partager cet article :

À sa sortie du puits, le pétrole brut n’est pas exploitable sans raffinage. Distillé, transformé, amélioré puis mélangé, l’or noir se décline alors en plusieurs types de produits finis et commercialisables.

En 2017, 98,1 millions de barils par jour sont raffinés dans le monde. 7 raffineries sont présentes sur le territoire français. Elles sont principalement situées près des ports, afin de faciliter le transport du pétrole acheminé par bateau.

Le pétrole brut est inutilisable tel quel. Le raffinage est indispensable pour obtenir différents produits finis de qualité :

  • Carburants.
  • Combustibles.
  • Bitume.
  • Lubrifiants.
  • Matières premières pour la pétrochimie…

Le raffinage consiste alors à séparer les différents hydrocarbures et à améliorer les produits finis.

L’opération se décline en trois étapes.

  1. La distillation

La première distillation, dite atmosphérique, permet de créer des produits intermédiaires via trois coupes principales :

  • Les coupes légères pour le gaz, le naphta et les essences.
  • Les coupes moyennes pour le kérosène, le diesel et le fioul domestique.
  • Les coupes lourdes pour le fioul lourd ou résidu atmosphérique.

Le résidu obtenu subit une seconde distillation, dite sous vide. Grâce à cette étape, les produits moyens sont séparés des produits lourds.

  1. La transformation et l’amélioration

Les produits légers représentant 40% de la demande totale, le processus de raffinage tend à perfectionner les produits moyens et lourds.

Grâce notamment au craquage, la qualité des coupes est optimisée et des éléments indésirables, comme le soufre, sont supprimés.

  1. La fabrication des produits finis

Les produits intermédiaires ou semi-finis, issus de la transformation et de l’amélioration, sont mélangés, afin d’obtenir des produits finis et commercialisables.

Pour assurer l’intégralité des ces opérations, la raffinerie doit pouvoir stocker d’importants volumes de pétrole brut et de produits finis.

Les raffineries continuent d’évoluer. D’une part, les pétroles non conventionnels et plus lourds, donc plus difficilement accessibles et exploitables, sont maintenant traités. D’autre part, les normes favorisent la protection de l’environnement.

Sources :