L’histoire de la plateforme Clair Ridge

Clair Ridge, L’histoire de la plateforme Clair Ridge, BP Superfioul

Posté le 13 Mar 2019

Partager cet article :

Découvert en 1977 en Mer du Nord à l’ouest des îles Shetlands, le gisement pétrolier de Clair n’est pas exploité avant… 2005 ! Clair Ridge, la deuxième phase d’exploitation, est en service depuis novembre 2018. Mais remontons le temps.

Les années 1970

Alors que les importantes réserves de pétrole de Clair viennent d’être découvertes, elles ne peuvent pas être exploitées. Outre les eaux profondes, les vents violents et les énormes vagues de la Mer du Nord, les techniques ne permettent pas de percer la roche et d’atteindre le gisement.

Pour autant, les scientifiques persistent.

Les années 2000

En 2001, BP et ses partenaires approuvent un plan pour une première phase de développement du gisement de Clair. Les résultats sont relativement rapides et, en 2005, la phase 1 est lancée avec une perspective de 300 millions de barils de ressources récupérables.

Cette plateforme Clair est la première à être fixée au fond de la mer à l’ouest des Shetlands.

Les années 2010 et au-delà

La plateforme Clair Ridge, la phase 2, est située au nord de la phase 1. Elle est composée de deux plateformes reliées par un pont. Il est prévu 640 millions de barils de ressources récupérables avec des pics pouvant atteinte 120.000 barils par jour.

L’imagerie sismique permet de repérer les fractures dans la roche et le forage horizontal permet d’accéder plus facilement au pétrole.

Et d’autres avancées technologiques sont à venir :

  • Une plateforme cyber-connectée
  • Une technologie de surveillance intelligente
  • Une technologie d’identification par radiofréquence

Dans tous les cas, la production doit continuer jusqu’en 2050.

Source : BP United Kingdom