Combien de degrés pour mon logement ?

Un thermostat d’ambiance (prix compris entre 10 et 70 €) permet d’optimiser avec précision sa consommation de chauffage. Crédits : Shutterstock.

Posté le 15 Mar 2017

Partager cet article :

Selon l’Agence De l’Environnement et de la Maîtrise de l’Énergie (Ademe), la température maximale à observer dans un logement est de 19° le jour, 16° la nuit. Qu’en est-il en réalité ?

La recommandation de l’Ademe ne fait pas l’unanimité

Une enquête menée par Le Figaro auprès de ses abonnés révèle que seuls 23 % des Français chauffent leur logement à 19° ; la majorité des sondés déclarant préférer une température intérieure située entre 20 et 22°. C’est le cas notamment dans la salle de bains, où 19 degrés semblent insuffisants pour vous réchauffer à la sortie de la douche.

Adapter sa consommation de chauffage pour faire économies

Toujours selon l’Ademe, en augmentant le chauffage d’un degré, vous consommez 7 % de plus ! De quoi faire grimper la facture énergétique de votre ménage… Alors comment optimiser sa consommation ? Selon les pièces, un degré différent permet d’optimiser votre consommation de chauffage.

  • La chambre à coucher ne doit pas dépasser les 16°

Pour un sommeil réparateur et de qualité, la chambre ne doit surtout pas être trop chauffée, sauf s’il s’agit d’une chambre de bébé bien sûr, auquel cas la température idéale est comprise entre 18° et 20°. Si vous êtes allergique aux acariens, sachez que la chaleur favorise leur prolifération ! Mieux vaut ajouter une couverture sur votre lit plutôt que d’augmenter le chauffage.

  • Chauffer en fonction de l’orientation de la pièce

Cela paraît évident, mais une pièce exposée plein sud n’aura pas besoin d’être chauffée autant qu’une pièce face au nord. Si votre salon est exposé plein sud avec une grande baie vitrée par exemple, vous pourrez profiter de la lumière naturelle le jour et fermer les volets la nuit afin d’éviter les déperditions de chaleur.

  • L’humidité joue un rôle important

Si votre pièce est humide, vous aurez du mal à vous réchauffer, même si vous chauffez à 19° ou plus. Veillez donc à contrôler le taux d’humidité de votre logement et n’hésitez pas à faire usage d’un déshumidificateur si besoin. Il existe aujourd’hui des déshumidificateurs qui, en plus de réguler le taux d’humidité de la maison, assainissent l’air en filtrant les particules de pollution intérieure.

  • Veillez à bien isoler votre logement

Il n’y a rien de plus rageant que de consommer pour rien ! Si votre isolation est insuffisante, il est possible que vous ressentiez le froid. Pensez à isoler vos combles et faites faire un diagnostic énergétique afin d’identifier la source du problème. Sachez que pour bénéficier du crédit d’impôts, l’entreprise de travaux doit posséder le label RGE « Reconnu Garant de l’Environnement ».